Construit par des petites gens lambda en l’an 2018 de notre ère, ce séchoir a vu passer bon nombre de plantes dans ses murs. Des plus petites aux plus grandes, sans jamais fléchir et, ce, pour le plus grand bonheur de notre famille et des honnêtes gens qui consommèrent ses dites plantes.

De façon moins lyrique, le séchoir fut construit en famille* dans une partie d’un garage.

Après plusieurs heures et jours de travail sans relâche (l’estomac ayant autant travaillé que les biceps), le séchoir vit le jour et pu entrer dans sa nouvelle vie : celle de préserver les plantes des rayons du soleil et de l’humidité du monde.

Tout fut construit en matériaux locaux et au plus écologique possible afin d’allier respect de l’environnement, de ses habitants et, il faut également le dire, du portefeuille.

Le principe est simple :

  • une chambre de 6m² possédant des armoires ouvertes où se rangent 30 claies de 70×70 cm
  • un trou d’aération grillagé d’où est pulsé l’air extérieur par un ventilateur, vers les plantes
  • un autre trou d’aération, opposé à lui afin de faire ressortir l’air
  • un déshumidificateur afin de pomper le trop plein d’humidité

Et ceci nous donne un séchoir au poil répondant à mes exigences.

Comptez environ 1000€ pour un séchoir de ce type si vous avez des connaissances en bricolages et des mains pour vous aider.

Si vous voulez des détails sur les matériaux ou sur le plan du séchoir, n’hésitez pas, contactez-moi.

* Et je tiens à préciser ici qu’il n’aurait vu le jour sans cette aide Ô combien précieuse que savent apporter nos proches. Pour cela, je les remercie infiniment, qu’ils lisent ses lignes ou non !