par l’Herbothèque

Amis du vendredi, bonsoir !

Une fois n’est pas coutume vous ais-je dis il y a quelques semaines et, je tiens à le dire, deux fois non plus !

Je vous parle aujourd’hui non pas d’un livre, mais d’un magazine. Alors oui je sais, il faut s’abonner, ce n’est pas un achat unique … Mais justement, c’est cela qui est intéressant : c’est un investissement évolutif, qui se met à jour, qui grandit en même temps que vous, et en cela, je trouve qu’il est intéressant de vous proposer des outils vous permettant d’être tenus aux courant des dernières nouvelles, de faire le point de temps à autre sur vos connaissances et votre pratique.

Bref, trêve de blabla et d’argumentaire, rentrons dans le vif du sujet !

Les auteurs

Il y en a plusieurs et ce pour la bonne et simple raison : il s’agit d’un magazine publié par une école d’herboristerie – l’Herbothèque au Québec (je vous en ai sans doute déjà parlé en formation 😉 ).

L’école fut fondée en 1994 et est, à ce titre, la plus ancienne école de formation en herboristerie du Québec. Il en existe d’autres mais j’avoue avoir une affinité avec celle-ci, vous découvrirez pourquoi.

Elle propose des formations en présentiel ainsi qu’à distance pour vous former à tout moment et, l’avantage, c’est qu’il ne s’agit pas de « pack » tout fait : vous pouvez piocher à droite, à gauche, les différentes matières et cours que vous souhaitez étudier puis, si le cœur vous en dit, passer le diplôme correspondant à l’ensemble des cours que vous aurez étudié. C’est un peu à la carte si on veut.

La particularité de cette école, outre ce que j’ai déjà mentionné, c’est qu’elle attache beaucoup d’importance à l’aspect énergétique du vivant. A l’inverse de chez nous, vous serez amenés à explorer des facettes inhabituelles du corps humain et des plantes et c’est aussi sur ce point que leur magazine est intéressant.

Pour en savoir plus, je vous invite à consulter leur site.

Et concernant les auteurs : il s’agit d’enseignants, d’anciens élèves, de thérapeutes, toujours en contact avec l’école et qui aiment à transmettre à travers ce magazine leur passion et leur amour des plantes.

On y retrouve par exemple Johanne Fontaine (rédactrice et herboriste thérapeute accréditée), Danièle Laberge (herboriste traditionnelle), Natacha Imbeault (herboriste thérapeute accréditée, enseignante et directrice de l’Herbothèque) ou encore Marie Choquette (herboriste traditionnelle et massothérapeute).

Le magazine

Ce journal est saisonnier, c’est-à-dire qu’il est publié 4 fois dans l’année, à chaque saison. Comme il est dit à chaque introduction « il se veut un journal de liaison, d’information et d’échange, entre et pour les étudiants et amis de l’Herbothèque. »

C’est un journal participatif, où chaque personne en lien avec l’école peut partager ses expériences et son travail avec les plantes.

Chaque numéro fait entre 30 et 40 pages et se découpe globalement de la façon suivante :

  • Mot de la rédaction : une pensée sur la saison traitée et un sujet en lien (printemps 2019 – l’effervescence de la vie) ;
  • Divers articles sur les plantes : monographies, focus sur des remèdes, ou des pathologies, témoignages d’expériences etc. ;
  • Jeux : mots croisés, rébus, études de cas sur les plantes ;
  • Nouvelles d’ailleurs et découvertes scientifiques ;
  • Recettes : cuisine et herboristerie.

Le tout est baigné dans une tendre atmosphère paisible et chaude dans laquelle on aurait envie de se laisser aller. On sent bien l’amour que ses femmes (puisque ce sont généralement des femmes qui écrivent) transmettent à travers ses lignes, reflétant alors la passion dévorante qui les animent : celle de vivre avec et pour les plantes.

A l’inverse de Plantes & Santé dont je vous ai parlé il y a quelques temps et qui se veut un ouvrage balayant large le monde des plantes médicinales, ici on s’attarde sur les moments qui passent, on prend le temps de faire le point, de comprendre, d’analyser comment fonctionne le corps et les simples. On est en somme invité dans un refuge, loin des sentiers battus, où nous attends la tranquillité et le vol d’un papillon. Cela peut plaire comme déplaire, à vous de voir … ;).

Ce que j’apprécie c’est le regard différent, cette autre manière d’aborder les plantes : plus intuitive, plus subtile, plus … mystérieuse parfois. Et, je pense que vous l’aurez compris, c’est tout ce que j’aime !

Niveau tarif, comptez 28$ pour la version en ligne (pdf) et 60$ pour un envoi papier. Je ne peux donc que vous conseiller la version en ligne, beaucoup plus accessible.

A noter que, si vous habitez au Québec, l’abonnement vous offre des avantages auprès des partenaires de l’école (plantes, semences, matières premières etc.). J’ajoute également que les étudiants de l’école ont accès gratuitement au journal.

Je vous invite donc à vous y intéresser, non pas comme un appui de tous les jours dans votre parcours, mais comme une petite porte dérobée par laquelle vous échapper, vous permettant de voir d’un œil nouveau les saisons qui s’enchaînent.

Pour en savoir plus : http://www.herbotheque.com/journal/.

Merci de m’avoir suivi jusqu’ici !

Bonne lecture à tous et à bientôt 🙂